Avenir Beauzac Cyclisme
— RACINE CLUB — Elle est pas belle la vie !!!

vélo, cycle, cyclisme, VTT, cyclotourisme, cyclosportive, Beauzac, vin

Gauloiserie
Article mis en ligne le 28 juillet 2017
dernière modification le 25 août 2017
logo imprimer

Le plot, c’est aussi :
- Un endroit où se retrouvent les membres les plus influents de notre club pour travailler à son futur développement.
- Une sorte de séminaire, dans un lieu propice à construire un monastère. Un lieu où la Wii-Fi, la 4G, le portable n’arriveront jamais, un lieu qui oblige à travailler sans être perturbé par des infos parasites.
Des thèmes importants ont été abordés :
- Tout d’abord l’impact des sorties journée. C’est une catastrophe pour certaines zones traversées par le groupe. Après notre passage des zones entières se trouvent privées de vivres pour plusieurs semaines. Notamment lorsque nous traversons les déserts médicaux. Apparemment dernièrement une boulangerie à été braquée avant que le groupe ne traverse un de ces désert sans risquer de faire une fringale meurtrière. Un passage de sauterelles sur un champ en Afrique quoi !
- Nous avons également fait une formation sur comment repousser les limites de la vieillesse par rapport au temps. C’était un sujet abordé par Jean, allez savoir pourquoi ! Toute personne intéressée pourra en bénéficier gratuitement.
- À la suite de ce travail collectif, plusieurs orientations pour l’avenir du club ont été prises. Un type de sortie journée différent. À savoir, passer un maximum de dénivelé en un minimum de km. Déjà testé il sera reconduit. Chacun dépose la quantité de nourriture dont il a besoin tout au long du parcours. Passer un maximum de temps en un minimum de km, c’est le nouveau concept. Quelqu’un de confiance est recherché pour trouver différentes tables qui puissent garantir le bon déroulement de ce type de projet.
Suite à la formation on s’est donc aperçu que notre club avait d’autres perspectives intéressantes. Pour plus d infos voir l’équipe dirigeante.
Comme le club me l’a demandé j’ai rendu 2 copies sur la sortie. Denis Après correction vous donnera les détails je l’espère ?
- 
Un séminaire annuel qui s’est très bien passé, où les intervenants les plus fous ont pu s’exprimer librement et faire état de leur vision du monde. Bref, une journée merveilleuse où les fêlés étaient rois ; une journée comme on les aime quoi ! Alors, on dit merci qui ? Merci Pierrot !


Compte rendu de la sortie au PLOT !
Départ 8h30 comme convenu. Le temps était assez variable. J’étais le premier arrivé, j’ai mis la veste de pluie en attendant les autres sous un petit crachin. 8h35 il ne manquait que Denis et Nadine. Voilà Denis ! Il arrive un peu fatigué d’une nuit rendue fatigante en raison des travaux sur la voie ferrée en face de sa chambre. Il nous annonce que Nadine ne viendra pas. A ce moment précis, grosse remise à plat de l’importance de la parole donnée. Dans le village des fous, la parole donnée vaut acte notarié. 2 repas commandés c’est 2 repas à manger, même pour toi Denis ! Président ou pas, on s’en tape ! Gros orage donc de Pierrot sur Denis qui n’avait pas prévu ni kway ni paratonnerre ! Nous voilà parti dans la bonne humeur à la Gauloise ! On a roulé tranquille et la joie d’être ensemble avec le soleil retrouvé a apaisé les tensions . On est arrivé au PLOT. Là où commence les difficultés en général selon la coutume. Le plot, lieu de pèlerinage où on prie St Joseph, un bon vin que l’on aurait voulu voir apparaître comme par miracle sur notre table. On a demandé à la patronne si elle le connaissait, apparemment non . On a donc bu de la bière, sacrilège ! Puis le miracle a eu lieu, multiplication des litres de rouge, vin piquette devenu fameux au fil des verres. En prolongeant la journée, on aurait trouvé des arômes de fruits rouges au gazole ! Côté repas pas d’œil, mais de la joue de bœuf. Tout au long du trajet ils parlaient d’œil à manger, j’avais une légère appréhension. Mais non, seulement du gras, pas concerné, pour moi c’est peu de sucre mais gras à volonté. Le hic c’est que Denis avait pour mission de manger 2 repas. Notre président peut enchaîner 2 fois 300km dans la journée, mais 2 repas au PLOT en quelques minutes, ça s’annonçait compliqué. Le profil du président c’est grimpeur. Pas un parcours pour lui, il allait caler à coup sûr. Sur ce terrain là, je me défend, mais un seul repas et j’étais au taquet. Pauvre Denis ! Mais les Gaulois ont tous les profils de coureurs dans le club ! Notre leader Denis a besoin d’un coup de fourchette ! On est là ! Un saucisson par ci,du pâté par là, première difficulté avalée sans problème. Même la salade, plus une feuille ! Pourtant il n y avait pas d’herbivores. 2 , 3, 4 GARS avec une bonne tranche de bacou autour du ventre, Denis reste zen, il connaît la résistance de ses hommes. Arrive le gratin, la viande, le poisson, le fromage, tout à volonté bien sur !! 2 repas à volonté c’est mieux qu’un ? Peut être, il faudra qu’on face le test d’intelligence expliqué en cours de repas ! Bon comme on savait pas comment faire on a appelé coco. Il est venu en renfort en voiture pour nous sortir du bourbier, il était déjà tard et j’étais hors délais ! Le reste je vous laisse deviner ! Sortie à faire si vous aimez la vie, tout simplement !


Salut et merci les copains ! Ce matin j’avais un mauvais pressentiment. Mal dormi, 4 ou 5 heures, mais bon. Arrivé 7h sur la place. Je me pose et j’attend. 7h30 l’équipe est au complet. Nous sommes 4. Jean passe par là. D un coup d’œil rapide évalue les forces en présence et s’en retourne chez lui pour lire le journal. 5 min plus tard John arrive et fait de même, peut-être est il allé se recoucher. Bon pas plus. Il fait soleil on y va. Direction Bas en Basset à allure modérée. Après ça se corse. Le piège se referme . Pierrot sera vengé. Les 3 lévriers qui m’accompagnaient sont lâchés. À savoir François, Benjamin et Antoine. MERCI LES COPAINS. J’ai appris à les connaître même si j’ai pas eu l’occasion de leur parler, vous devinez pourquoi ! Beaucoup trop loin DEVANT ! J’ai eu l’impression de chasser les chamois. Vous les apercevez à 4km, pas possible de les approcher plus, obligé de tirer de cette distance. Bon là je ne suis pas chasseur mais bien gibier. Je vous épargne mes souffrances que seul un orage violent viendra abréger. Après avoir fait l’élastique sur 95km j’ai fini le parcours. Dans la montée de Confolent j’avais un rythme de 7km/h. Vous avez le droit de vous MOQUER ! A ce sujet mes 3 compagnons se sont fait flasher dans une bourgade. J’ai vu 53km/h au lieu de 50. Ils n’y ont pas prêté attention en bavardant. Ensuite ils ont pu ROULER plus sereinement, en effet c’était limité à 70 ou 90. Bon tout ça pour vous dire que ma punition est levée, je peux redire des conneries, j’ai payé. Je n’ai pas vu l’homme au marteau, mais 3 forgerons qui m’ont bien cabossé . Pas pu finir l’entraînement chez Tony autour d’une barrique. Honte à MOI ! Jean m’a surpris par son savoir faire et John m’avait prévenu, la prochaine fois je risque de retourner au lit auprès de ma douce et tendre si vous n’arrêtez PAS !


Il y a au sein de notre bande de gaulois assoiffés un dénommé Patafix qui « bavarde » beaucoup depuis quelque temps, et…. Je me suis demandé si derrière ce nom ne se cachait pas, peut-être !, le vrai Assurancetourix, vous savez le barde qui chante faux et qui finit les banquets bâillonné !!!


Merci Daniel, tu m’as devancé, j’allais demander de l’aide pour faire le bon travail que tu me donnes tout cuit nickel ! Maintenant je vais vous parler du tour de Gaulle que nous organisons chaque année. Potion magique autorisée, consommation illimitée. Je récupère les bidons au bord des ROUTES ! Y a eu des fuites du côté de la Sicile, le docteur Ferrari l’a reconstituée avec plus ou moins de succès. Il y a sûrement mis du rouge vu ce que boit Tony. Pantani avait le bon coup de pédale mais pas le foi de Tony. Bref nous voilà en fin de tour. Depuis 2, 3 ans on a capturé un type du village des FOUS, il roule à 49 de moyenne, et comme on n’a plus Pantani c’est des motos qui passent devant avec des gendarmes qui s’occupent de la baston, tradition OBLIGE. Une claque à droite, une baigne à gauche ! Qu’est ce que c’est bon ! Le prisonnier s’appelle Bardet. Il roule depuis trois semaines, ne jette pas de bidons et roule à fond, une goutte de vraie potion suffit. Le tour devenait lassant alors on a repris un vieux concept. Il nous faut une arène, facile, le Vélodrome de Marseille, un public facile, et du spectacle. C’est sur ce dernier point qu’on voit tout notre savoir faire. On a privé de nourriture le romain Bardet !! Ah ah ah 3 semaines sans MANGER ! 1m80 , 40 kg . La dernière nuit on l’a enfermé dans une cage comme un lion. On l’a sorti pour un contre la montre avec banquet à l’arrivée, normal, victoire assurée, mais trop facile pas assez innovant. Il faut faire rire le public, le sang ne suffit PAS ! On le sort de la cage, il ressemble à un chat, là le public gaulois l’encourage et sait qu’il va gagner ! Nous romains on rigole, on a tout prévu ! le lion est affamé, amaigri, affaibli, mais on sait jamais avec ses FOUS de haute LOIRE ! Il se lance, on lui crie banquet , sanglier champagne.... Il part à fond tout se passe comme prévu. Pendant ce temps on prépare notre champion, Froom Froom on l’appelle, il suit les motos tranquille au train avec la potion de Ferrari connu aussi pour ses moteurs V12. Et la toute notre ruse éclate au grand jour, les FOUS du village ne boivent jamais de champagne, l’idée des bulles monte à la tête du pauvre Romain Bardet qui se met à tituber, les trajectoires pas bonnes, pas de potion, il perd des PLACES ! Allez Romain crie la foule ! Merde il faut qu’il reste sur le podium sinon les gaugau vont pas être contents ! On lâche Froom Froom, plateau 60 dents, 600 tours par minutes, c’est du plat alors en 10 secondes il revient derrière le lion , en montagne c’est de l’ordre de la minute ! Soulagement général Froom Froom vrrrrooôooouuuûm PREMIER !! !!!!Bardet 3ème,, tout le monde rigole, les gaulois, un peu jaune quand même, mais surtout nous hein Froomy ! super ce tour de Gaulle, si vous avez des idées d’innovation pour l’année prochaine on prend. Nous italiens on verrait bien une arrivée au Colisée à Rome ! !!
Salut les gars, ici PATAFIX, celui qui reste collé au bitume , surtout dans les bosses


Bon, les gars (Daniel et "Fabienne"), il faudrait vous calmer et arrêter d’étaler votre culture littéraire
Je retiens quand même de ce que vous dites que Tony a la meilleure "lotion" et moi la meilleure "potion" (il faut bien reconnaître que ça a du sens)
Je vous conseille quand même d’arrêter vos mails, la pratique du vélo en groupe de fous empiète déjà sur votre vie de famille.
Si en plus vous consacrez du temps à dévoiler tous les secrets de notre équipe !!.....
Alors arrêtez un peu mais pas trop car nous on est Morderix !
Signé : Panoramix
PS : Je continuerai tout de même à vous faire partager ma potion, y compris pour ceux qui sont tombés dedans étant jeunes et qui continuent de s’en délecter assidûment.
Potion : liquide absorbé après une sortie, remontant indispensable, permettant de transformer un tour de vélo en épopée fantastique, à renouveler après chaque sortie sans modération.


Panoramix : Jean (c’est lui qui a la meilleure potion)
Idefix : John
Abraracourcix : Denis - Bonemine : Nadine
Falbala : Régine
Agecanonix : Louis
Ordralfabétix : Pascal - Lélosubmarine : Bernadette
Goudurix : Antoine
César : Tony - Brutus : Benjamin - Cléopâtre : Héléne
Acidcloridrix : Christian
Ordralfabétix : Philippe
Alambix : Pierrot
Zurix : Jacques
Assurancetourix : Fred (Duroux)
Jolitorax : Michel
Zebigbos : Ness


Je pense que Jean devrait mettre d’autres règles de sécurité ! ne jamais annoncer au départ le menu du festin d’arrivé ! Samedi Pierrot nous annonce vin ,rouge, blanc, rosé, saucissons, sangliers .... à volonté ! les gaugaux gaulois, sont tous partis ventre à terre , sauf lui il payait le pauvre il freinait le groupe , je comprends ! . Bilan , bousculade perte de la moitié de l’effectif, des lunettes ... certains connaissent toutes les coursières et raccourcis divers pour diminuer le parcours . Les plus affamés sont allés jusqu’à proposer de ne faire que le tour de Beauzac , pour être rentrés avant 11h voir 10h . Ils ont accepté de faire 30 min de vélo pour digérer le petit déjeuner avant de passer à table. Bref hyper dangereux, c’était une info pour les NOUVEAUX ! Ce genre de truc c’est de la stratégie de course que nous romains allons appliquer plus tard dans les contre la montre, à annoncer dans le sprint final seulement, risque de chutes et blessures GRAVES ! Ils sont FOUS ces gaulois !


Salut à tous petit débriefing de notre escapade de samedi. Pour info j’écris sous un faux nom pour ne pas être démasqué. Je suis un romain infiltré chez les gaulois FOUS ! Lever 7h pour une fois pas tombé du lit à 4h moins de stress car ils semblent m’avoir accepté parmi eux !bref un peu embrumé au départ comme la vallée en direction de Tiranges. Objectif du jour rester dans les roues, pas d’ à-coup, tendre l’oreille et trouver leur secret ; force surhumaine et longévité. Obélix et ses copains sont au BRA OUF ! Bref je finissais ma nuit calé dans la roue de Daniel bien confortablement enroulé dans le brouillard quand un hurlement venu de l’arrière me réveilla en sursaut. C’était pierrot ! ROULE PAS SI VITE BON DIEU SI TU CONTINUES COMME CA JE VAIS METTRE LE VELO EN TRAVERS ! un moment j’ai pensé que j’étais démasqué et que mon casque et mon uniforme allaient voler sur la route, mais non fausse alerte c’était Dadou qui en avait pris une de claque, ses lunettes avaient disparues dans le brouillard ! J’ai rien vu d’en haut, des FOUS ces gaulois mais je pense que c’est Pierre, j’ai entendu parler d’un pierrot le FOU ! bref la je me suis dit merde c’est ton tour, en effet comme je vous l’ai dit j’avais mon uniforme, le truc con c’est le seul du groupe aux couleurs AG2R, un truc de gradé que m’a filé mon adjudant pour voir il m’a dit SI tu tiens une semaine tu as le POSTE ! j’ai fait le mort c’est le truc qu’on apprend dans la légion et que des collègues ont testé en Alaska face aux ours ! Pour moi ça a réussi et j’ai pu reprendre notre entraînement. Eux n’ont pas eu cette chance ils se sont fait sortir de la tente avec une grosse douleur à la tête et un réveil en forme de cauchemars, c’était aux infos la semaine dernière vous pourrez vérifier. Nous voilà réveillé direction Tiranges. Pas de raison de s’inquiéter c’est l’anniversaire de Pierre avec victuailles et baston à l’arrivée. J’ai donc roulé pépère avec le groupe sachant depuis la semaine dernière qu’un papy, une mamie voir un vieillard peut me déglinguer à tout moment. Faut que je trouve le DRUIDE ! Dans la montée de Tiranges un sicilien imbibé de potion nous a rejoint, on m’a dit qu’il était de la noblesse, mon avis ça doit être un espion de la mafia, il a la potion le bougre, mais à ces gens-là on demande pas, on se tait, il veut sûrement enlever le DRUIDE. J’abrège tout se fini sans encombres, les femmes sont parties de leur côté pour échapper aux grognements divers et papoter tranquilles, et nous on a fait le banquer d’anniversaire de pierrot. Je suis parti avant la baston générale car pas de potion et pas à la retraite ! Bon anniversaire pierrot, merci pour l’apéro et a bientôt, sans rancune j’espère, promis j’enlève l’AG2R si le temps le permet et je remet la tenue du club.


Salut à tous et merci pour la balade du 14 juillet suivie d’un petit apéro de remise à niveau des différents liquides de refroidissement ! Pour info je montais d’un bon rythme une belle côte vers st Vincent, telle une alouette qui vole vers le sommet, pour moi elle s’appellera la côte Loly . Le bougre m’a mis une rafale de coups de manivelles dont je me souviendrai avec John en tirailleur derrière qui en remettait. Ils m’ont déplumé ! A terre ! Je ne bougeais presque plus, assommé par l’ancien et son acolyte et dépouillé de ma fierté. On avait pourtant élaboré une stratégie avec un autre ancien hein Daniel ! ça l’a pas fait, tant pis on remettra ça plus tard. J’ai repéré un autre gus qui roule à 40 derrière les tracteurs faudra s’en méfier aussi, faut que je regarde le palmarès de Jacques ! En tout cas tout le monde est rentré sain et sauf et bravo à Dadou qui aura le pris de la combativité. Les autres échappés du jour ont géré tranquille je ne citerai personne mais ils n’ont pas trop forcé il me semble ,2 ,3 banderilles dans la montée de Peyredere , mais pas de quoi faire tomber les taureaux les plus costauds .ça rime en plus. C’était assurément le feu d’artifice final avant la descente vers Beauzac city . Bon les anciens vous êtes de la bonne graine j’en prends et la garde en stock dans la mémoire ! à bientôt maintenant repos faut que je me remplume et que je recharge le pédalier fini les conneries ça va dézinguer a tout va !!


Fabienne et compagnie




pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs pucesquelette puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2013-2017 © Avenir Beauzac Cyclisme - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.59
Hébergeur : LWS